ENG English
Accueil Société La Norvège veut réduire son gaspillage alimentaire de 50%

La Norvège veut réduire son gaspillage alimentaire de 50%

Publié le Juin 17 2019

Dans le cadre de son initiative #Envision2030, l’ONU s’est fixé l'objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire mondial au niveau des détaillants et des consommateurs d'ici 2030. 

Pour soutenir cette initiative, le gouvernement norvégien et l'industrie alimentaire norvégienne se sont associés pour pouvoir atteindre cet objectif.

Dans les pays développés comme la Norvège (et les États-Unis et le Canada), le gaspillage alimentaire des consommateurs et des détaillants est un énorme problème. Ce problème est déterminé par un certain nombre de facteurs, notamment:

  • Une préférence pour les «jolis» fruits et légumes; on jette les aliments moins esthétiques;
  • Une réticence à vendre / acheter de la nourriture après la date «meilleur avant» (notez que «meilleur avant» ne se rapporte qu'à la qualité de la nourriture et non à la sécurité);
  • Des ententes contractuelles entre les vendeurs et les fournisseurs qui produisent plus de nourriture qu’il n’est nécessaire afin de respecter les ententes;
  • La surconsommation et l'achat en vrac entraîne un gaspillage excessif de la nourriture;
  • L’habitude de cuisiner trop et de ne pas consommer les restes;
  • Et plus.

La Norvège combat maintenant ce problème avec des campagnes et des stratégies visant à limiter ou à mettre fin à ces pratiques.



 


 


 


 

La princesse héritière norvégienne Mette-Marit en visite dans un centre de redistribution.

La princesse héritière norvégienne Mette-Marit en visite dans un centre de redistribution.

Photo gracieuseté de Lise Åserud / NTB Scanpi

Voici 5 de ces initiatives.

Baisse des prix des aliments qui approchent de la date de péremption

Les étiquettes "meilleur avant", "vendre avant" et "consommer avant" ont tous des significations différentes. Souvent, la nourriture est parfaitement sécuritaire même après la date "meilleur avant". Même si vous n'achèteriez pas nécessairement de la viande ou des fruits de mer après la date de péremption, il n'y a généralement pas de danger avec les produits secs et emballés. Ils peuvent être un peu gâté, mais sont parfaitement sécuritaire à la consommation.

Beaucoup de supermarchés norvégiens offrent maintenant ces articles aux consommateurs à prix réduits. Il y a même une épicerie appelée Best Før - Like Godt dédiée exclusivement à la vente de ces articles. Et il semble que de nombreux consommateurs soient plus qu'heureux de profiter des réductions de prix.

Changer «consommer avant» pour «meilleur avant»

Comme mentionné ci-dessus, il y a certains aliments dont on ne peut pas garantir la sécurité après une certaine date. Mais beaucoup d'aliments peuvent être consommés après les dates de péremption.

Pour éviter le gaspillage causé par la confusion autour de ces étiquettes, les aliments qui sont sécuritaires à la consommation passé la promesse de qualité du fabricant utilisent maintenant le terme «meilleur avant» au lieu de «consommer avant» afin de refléter plus précisément sa signification. Le fabricant promet que ses produits auront le meilleur goût avant une certaine date, mais ces produits sont encore parfaitement comestibles (et souvent aussi savoureux) par la suite.

Décourager les achats en gros

L'idée derrière l'achat en vrac, c'est que vous économisez de l'argent et évitez les déchets causés par le suremballage. Cependant, en réalité l'achat en vrac augmente le gaspillage alimentaire. Les consommateurs achètent plus qu'ils n'en ont besoin pour «économiser de l'argent», mais souvent la nourriture n'est pas consommée avant qu'elle ne se gâte et elle finit à la poubelle.

En Norvège, des campagnes de sensibilisation encouragent les détaillants à cesser de promouvoir les aubaines de type 2 pour 1, 3 pour 1 (et ainsi de suite) afin de réduire la surconsommation. Il est important de noter qu'on ne décourage pas la promotion des aubaines sur les produits alimentaires, mais spécifiquement les promotions qui incitent les consommateur à acheter plus qu’ils n’ont besoin.

La sensibilisation par la mesure

Comprendre quand, où et pourquoi la nourriture est gaspillée est une étape critique dans la réduction de ce gaspillage. Dans le cadre de l'accord norvégien, les détaillants se sont engagés à mesurer et à analyser les pertes de nourriture et à utiliser ces données pour élaborer leurs propres stratégies de réduction du gaspillage.

Il existe plusieurs façons de réduire le gaspillage alimentaire, mais ce ne sont pas des solutions universelles. Ce qui fonctionne dans une maison ou une épicerie peut ne pas avoir de sens ailleurs. Encourager les épiceries à comprendre leur situation unique et à trouver des solutions adaptées à leurs activités est une étape importante non seulement pour réduire le gaspillage alimentaire, mais aussi pour sensibiliser davantage de gens à la façon dont les déchets alimentaires se produisent.Understanding when, where and why food is wasted is a critical step in reducing that waste. As part of the Norwegian agreement, retailers have committed to measuring and analysing food loss and using that data to develop their own strategies for reducing waste.

Tirer parti de la technologie

Deux nouvelles applications ont également vu le jour en Norvège pour aider à lutter contre le gaspillage alimentaire. Un, appelé meilleur før.no, à ne pas confondre avec l'épicerie Best Før - Like Godt mentionnée précédemment, vise à aider les détaillants à identifier les aliments qui approchent de leur date de péremption afin d’agir rapidement en réduisant les prix ou en donnant la nourriture.

Un autre application, Foodlist, relie les épiceries directement aux consommateurs pour afficher les ventes de produits périmés, ou aux organismes de bienfaisance qui récupéreront des dons.

Comme FoodHero, ces plateformes exploitent la technologie pour rendre plus facile (pour les détaillants et les consommateurs) la lutte au gaspillage alimentaire.

Rappelez-vous!

Bien que ces initiatives en Norvège soient un effort concerté du gouvernement et de l'industrie alimentaire, les consommateurs et les détaillants alimentaires du monde entier n'ont pas besoin de tant de déploiement pour commencer à faire la différence. Il n'y a pas d’aubaines 2 pour 1 sur les planètes. Nous avons seulement celle-ci. Prenons-en soin.

Informations supplémentaires

Apprenez-en plus sur la Norvège et son initiative pour contrer le gaspillage alimentaire: (Les articles sont en anglais)

How Norway is selling out-of-date food to help tackle waste

Opinion: Norway can achieve 50 percent food waste reduction by 2030

Norwegian government, food industry to reduce food waste

FoodHero

Download our App Save $5 on your first order